Solistes vocaux

Carlo VISTOLI - contre-ténor

Apprécié par les plus grands chefs de la scène baroque, Carlo Vistoli séduit par la beauté chaleureuse de son timbre tout en impressionnant par des moyens techniques qui lui permettent de dresser des portraits psychologiques complets des personnages qu’il incarne. 

Après des études de guitare classique et de piano, Carlo Vistoli entame sa formation de contre-ténor en 2007, recevant l’enseignement de Michele Andalo, William Matteuzi et Sonia Prina. Il suit par ailleurs les master class de Monica Bacelli, Romina Basso, Marijana Mijanović et Sara Mingardo. 

Il devient rapidement lauréat de plusieurs concours prestigieux : on peut citer le Premier prix du Concours Cleto Tomba à Castel San Pietro Terme de Bologne en 2012, le Prix du public et le Prix Farinelli au Concours de Chant Baroque de Naples en 2013 ou encore, la même année, le Premier Prix au Concours Renata Tebaldi (catégorie baroque) à San Marino.
Parallèlement, ses débuts professionnels s’effectuent très vite. Il est ainsi The Sorceress dans Dido and Æneas de Purcell à Cesena et Ravenna, ou encore Licida dans L’Olimpiade de Mysliveček au Teatro Comunale de Bologne, sans oublier le rôle-titre de Tamerlano de Händel à Poznan avec Les Ambassadeurs d’Alexis Kossenko ou Tolomeo de Giulio Cesare avec Opera Fuoco et David Stern à Shanghai (le premier opéra de Händel jamais donné en Chine). En France, il incarne Peritoo dans Elena de Cavalli (Opéras de Nantes et Rennes) avec Leonardo García Alarcón. 

En 2015, son entrée au Jardin des Voix des Arts Florissants (William Christie) provoque une accélération significative de sa carrière, avec des concerts à travers le monde entier dirigés par William Christie ou Paul Agnew. Rapidement, William Christie l’invite à chanter les grands chefs- d’œuvre baroque tels que Le Messie avec Les Arts Florissants. En marges du Jardin des Voix, Carlo Vistoli prend part à des productions importantes au Festival de Ravenne ou au Festival des Deux Mondes de Spoleto, sans oublier La Fenice de Venise ou le Teatro Regio de Turin. 

En 2017, Carlo Vistoli est sélectionné par Sir John Eliot Gardiner pour le rôle d’Umana Fragilità dans Il Ritorno d’Ulisse in Patria et, surtout, celui d’Ottone de L’Incoronazione di Poppea pour la gigantesque tournée Monteverdi 450. De ce fait, il se produit avec un très vif succès dans les hauts lieux musicaux tant en Europe (Berlin, Edimbourg, Lucerne, Paris, Salzbourg, Venise...) qu’aux États-Unis (Chicago, New York). 

La même saison, ses concerts avec Les Arts Florissants conservent un rythme intense. il incarne Pastore dans L’Orfeo de Monteverdi avec Les Arts Florissants sous la direction de Paul Agnew (Paris, Caen, Versailles, Vienne, Katowice, Madrid). Il participe aussi à la vaste tournée de la Selva Morale e Spirituale dirigé par William Christie. Il chante également le rôle de Pastore de L’Orfeo avec la Cappella Mediterranea et Leonardo García Alarcón (Rotterdam, Bruxelles, Bruges). Durant l’été 2017, il retrouve la Cappella Mediterranea dans la production d’Erismena de Cavalli au Festival d’Aix-en-Provence (mise en scène de Jean Bellorini, production reprise ensuite à Versailles, Saint-Denis. 

À l’automne de la même année, il retrouve la Sorceress de Dido and Æneas avec Les Arts Florissants et William Christie pour une grande tournée américaine (Berkeley, Los Angeles, Bogotá, Sonoma...).
L’année 2018 s’annonce particulièrement riche en événements d’importance : citons, pour les productions scéniques, Ruggiero dans Orlando furioso de Vivaldi à la Fenice (Diego Fasolis pour la direction et Fabio Ceresa pour la mise en scène), Ottone de L’Incoronazione di Poppea au Festival de Salzbourg (William Christie à la baguette et Jan Lauwers à la mise en scène) et Artabano dans Artaserse de Hasse au Pinchgut Opera Festival de Brisbane (sous la direction d’Erin Helyard et avec une mise en scène de Chas Rader-Shieber). Pour les concerts, signalons Hamor dans Jephtha de Händel à Hannovre ou encore Israel in Egypt du même compositeur à Oslo avec l’Academia Bizantina et Ottavio Dantone, ainsi qu’un récital avec Rinaldo Alessandrini au Festival Purtimiro de Luogo. 

Carlo Vistoli a enregistré pour plusieurs labels parmi lesquels on peut citer Harmonia mundi, Brilliant, Tactus et Bongiovanni. Son premier disque récital consacré à Händel, Pergolesi ou Alessandro Scarlatti, a été publié par Arcana. 

DR

LES CONCERTS PARISIENS | +33(0)1 48 24 16 97 | mentions légales | Réalisation