Solistes instrumentaux

David LIVELY - Piano

Pianiste français d’origine américaine, David Lively mène une carrière atypique. Des Etats-Unis où il a débuté ses études à la France où il réside, il est lauréat de nombreux concours internationaux, dont les Concours Long-Thibaud à Paris (il y rencontre Claudio Arrau dont il devint un des rares élèves), Reine Elisabeth en Belgique et Tchaïkovski de Moscou où il a obtenu le Prix spécial pour la musique contemporaine.

Exceptionnellement doué, il porte un grand intérêt aux compositeurs américains du XXe siècle tels Elliott Carter et Aaron Copland avec qui il étudia les oeuvres majeures pour piano qu’il enregistra par la suite. Par ailleurs, il réussit à faire partager son enthousiasme pour deux immenses concertos méconnus qu’il gravera également : ceux de Busoni et de Furtwängler – il fut le premier à enregistrer ce dernier dans sa version complète et définitive. Dans ce même répertoire, citons son enregistrement des deux concertos de Joseph Marx dont Castelli romani, qui est également une première.

David Lively consacre une importante partie de son activité à la musique de notre temps. Citons la création européenne de Riverrun de Takemitsu sous la direction de Kent Nagano, la création française de 90+ pour piano solo de Carter, celle du trio Cendres de Saariaho et, plus récemment, le Double Concerto de Michael Travlos avec l’Orchestre de la Radio de Moscou, sous la baguette de Vladimir Fedosseyev ou encore l’oeuvre Continuous Snapshots que lui dédie le compositeur Sébastien Gaxie (Festival ManiFeste de l’Ircam, juin 2016). Il joue en 2014 le concerto de Benoît Mernier, avec l’Orchestre National de Montpellier-Languedoc Roussillon sous la baguette d’Ernest Martinez-Izquierdo, l’enregistrement de cette oeuvre avec les mêmes partenaires paraissant en mars 2016 sous étiquette Cyprès.

David Lively entretient des relations privilégiées avec le compositeur belge Philippe Boesmans, interprétant à maintes reprises sa musique de chambre et son concerto. En 2016, il a été invité au concert célébrant les 80 ans du compositeur au Théâtre royal de La Monnaie et en juin 2016, a pris part au colloque organisé par la Fondation des Treilles à l’occasion de cet anniversaire.

Il est aussi un interprète de prédilection du compositeur suisse William Blank, dont il créé le concerto de chambre Cris et, plus récemment, Reflecting Black, cette fois avec grand orchestre, commande de l’Orchestre de la Suisse romande, écrit à son intention et enregistré sous la baguette de Pascal Rophé (publication en septembre 2015 par le label Aeon).

Très attaché par ailleurs au répertoire de chambre, David Lively à enregistré pour Cypres l’intégrale de la musique de chambre de César Franck, avec Tatiana Samouil au violon, le Quatuor Malibran et les solistes de l’Orchestre de La Monnaie – coffret de quatre disques primé par la critique. Il s’est produit en Russie et en Azerbaïdjan avec Alexander Guindin, Cyprien Katsaris et Yuri Favorin.

Il est un ardent défenseur du répertoire français. Il a ainsi donné un récital d’oeuvres rares à la Maison internationale de la Musique de Moscou en mars 2015 avec le soutien de l’Institut français. Passionné par l’oeuvre de Benjamin Godard, il a promu ce compositeur avec un concert à Piano aux Jacobins en septembre 2014 (il entretient une vieille complicité avec ce festival), puis a ouvert, en mars 2016 à Venise, la saison que la Fondation Bru Zane a consacrée à Godard.

David Lively a donné maints concerts avec les Quatuors Melos, Borodine, Psophos et Terpsycordes, les violonistes Gil Shaham et Augustin Dumay, et les pianistes Martha Argerich, Eugene Istomin entre autres.

David Lively joue dans de prestigieux festivals tels Piano aux Jacobins, La folle journée de Nantes, Lille piano festival, Tons Voisins, Festival Aspects des musiques contempraines d’aujourd’hui et bien d’autres.

Une maîtrise totale du clavier ainsi qu’une curiosité débordante lui permettent d’accéder aux répertoires allant de la musique de la Renaissance aux oeuvres les plus récentes et de faire face aux monuments du clavier tel L’Art de la Fugue de Johann Sebastian Bach dans son intégralité. Preuve de cette curiosité musicale, sa discographie considérable va se renforcer très prochainement avec l’enregistrement en reconstitution historique des deux concertos de Chopin sur un piano Erard 1836 aux côtés du Quatuor Cambini (label Aparté).

Pédagogue recherché, David Lively a récemment participé en novembre 2014 au Festival International de Piano du Conservatoire de Shanghaï, avec une semaine de master classes et un concert incluant le Concerto n°2 de Rachmaninov avec son ancien élève Zhang Liang, actuel chef associé de l'Orchestre Philharmonique de Shanghaï.

Il a été convié à incarner les objectifs de l'European-American Cultural Foundation lors de son inauguration à l'auditorium de la Bibliothèque du Congrès à Washington DC en octobre 2014.

© Christine Cabirol

LES CONCERTS PARISIENS | +33(0)1 48 24 16 97 | mentions légales | Réalisation